accueil

 

Au Togo, les personnes malades d’épilepsie ou souffrant d’autres atteintes physiques reçoivent difficilement des soins. Ceci à cause de l’absence de connaissances spécifiques sur l’épilepsie et du manque généralisé de médicaments destinés aux soins de cette maladie. Ces personnes sont en plus exposées à une grande stigmatisation sociale et vivent souvent à la marge de la société. Elles n’ont en outre souvent pas les moyens de payer pour les soins médicaux.

Conscient de ces problèmes, le médecin togolais Dr. Kokou Sodjéhoum s’était déjà fixé pendant ses études en médecine l’objectif d’ouvrir plus tard une clinique pour soigner ces malades. Pendant sa spécialisation à l’étranger, le docteur Sodjéhoum a eu la possibilité de s’échanger à ce sujet avec des spécialistes et y trouva de l’encouragement et du soutien.